I Les Anciens I

Forum de la guilde Horde - Confrérie du Thorium
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une panthère nommée Souricette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cheveuxdefeu

avatar

Nombre de messages : 394
Age : 51
Date d'inscription : 16/07/2008

MessageSujet: Une panthère nommée Souricette   Jeu 06 Aoû 2009, 16:01

Des mois durant, elle avait erré dans les collines du Loch Modan, prenant bien soin de ne pas être vue. Elle avait peu à peu établi son territoire, et les animaux sauvages qui peuplaient ces collines suffisaient amplement à la nourrir - ils n'avaient aucune chance contre elle. Elle était ainsi devenue au fil des jours une redoutable prédatrice.

Jour après jour, les souvenirs de sa vie d'avant s'évanouissaient.

Certes, elle se laissait parfois aller à ces souvenirs de bien-être et de cajoleries en tout genre auprès de ces bipèdes amicaux, mais les instincts avaient été plus forts que tout, et elle n'avait eu aucun mal à échapper à la surveillance de ses geôliers et à s'enfuir. Seul, le bipède-animal répondant au nom de Xèl avait su la retrouver, mais il avait respecté sa décision de liberté - c'était le seul contact régulier qu'elle avait eu avec ces étranges animaux sur deux pattes, depuis sa fuite.

Cependant, les choses avaient changé. Ce bipède était venu lui annoncer son départ définitif, ainsi que la mort du nain qui l'avait recueillie et sauvée alors qu'elle n'était qu'un bébé panthère. Au cours de ce dernier échange, l'homme-animal lui avait fait quelque chose qu'elle ne comprenait pas. Elle ressentait un besoin qu'elle ne maîtrisait pas, un besoin qui la rendait insatisfaite. Au point qu'elle en avait été imprudente et avait permis aux bipèdes qui parfois venaient dans ses collines de l'apercevoir. Depuis, c'en était fini de sa tranquillité - elle ne comptait plus les chasseurs qui, jour après jour, venaient sur son territoire et la traquaient. Certes, elle n'aurait eu aucun mal à les éliminer - mais elle ne pouvait s'y résoudre. Alors elle se contentait de les éviter - nul ne pouvait la trouver quand elle ne le souhaitait pas.

Nuit après nuit, le même rêve venait la hanter. Elle se voyait quitter son territoire et partir loin, très très loin, vers une terre perpétuellement enneigée. Qui plus est, elle constatait jour après jour que son pelage blanchissait - rendant son camouflage de moins en moins facile, dans ces terres verdoyantes du Loch Modan.

Un jour, ces pulsions qui la tiraillaient furent les plus fortes, et elle se mit à courir au dépit de toute prudence ou de toute discrétion. Son chemin semblait se dessiner devant elle, comme s'il avait été tracé dans son esprit. Elle parcourut les Terres ingrates, se faufila dans les Gorges des vents brûlants, traversa le Mont Rochenoire de part en part, courut dans les Steppes ardentes et pénétra dans les Carmines. Là, son instinct fut le plus fort, et elle retrouva sa prudence habituelle. Ce fut bien plus discrètement qu'elle pénétra dans la Forêt d'Elwynn, suivant toujours ce chemin qu'elle ne comprenait pas, ignorant où ses foulées la menaient.

Elle redoubla alors de prudence en s'approchant de la cité de Hurlevent.
Elle se voyait clairement y entrer, mais ne put s'y résoudre. Tant de monde allaient et venaient dans cette cité que ses instincts lui hurlaient de renoncer à cette idée - elle ne pourrait certainement pas passer inaperçue.

Elle tergiversa longtemps devant l'entrée de la ville, sentant peu à peu la faim et la fatigue la rattraper. La nuit vint, tandis qu'elle se trouvait toujours tournant et retournant non loin de l'entrée, incapable de prendre une décision entre ses instincts contradictoires. Peu à peu, la foule qui animait la ville se réduit, et celle-ci s'assoupit.

Elle se décida alors. Evitant les bipèdes qui se combattaient ainsi que les gardes qui somnolaient, elle traversa le grand pont de pierre et pénétra dans la ville fortifiée.
Se faufilant d'ombre en ombre, elle traversa la ville, faisant appel à toute sa ruse pour se dissimuler dans cet environnement urbain. Elle sentait au plus fort de son être qu'elle approchait de sa destination, et pénétra dans le Port de Hurlevent. Elle s'engagea alors sur un ponton de bois, et parvenu tout au bout, elle s'arrêta net.

Cette voie qu'elle suivait la menait dans une impasse. Comment cela était-il possible? Pourquoi avait-elle été menée en ce lieu contre sa volonté, contre ses propres instincts - pour rien? Il n'y avait rien, ici, rien du tout que des caisses, alors qu'elle devait faire appel à tous ses talents pour rester dissimulée dans les ombres.

En plein désarroi, elle ne vit même pas le navire s'approcher du quai. Ce n'est qu'au dernier moment qu'elle décela une présence, et elle ne dût qu'à la chance de ne pas être détectée par les voyageurs qui montaient et descendaient du navire.

Quand le flot des voyageurs fût écoulé, elle s'engagea à son tour sur le navire. Elle n'eût aucun mal à s'y dissimuler, mais la faim la tenaillait de plus en plus. Dans la cale, quelques rats lui permirent d'alléger un peu son appétit, puis elle trouva un lieu à l'abri de tous regards pour se laisser bercer par le balancement de la coque dans l'eau et s'assoupir.

Lorsqu'elle se réveilla, un sentiment bien plus fort que la faim la poussa à l'extérieur. L'air avait changé, et la température était bien plus fraîche.

Tout en faisant preuve de toute son habileté au camouflage, elle se dirigea vers l'avant du bateau et vit au loin la terre se rapprocher. Lorsqu'il ne fût plus qu'à quelques encablures, elle sauta à la mer et nagea vers la rive, poussée par cette impatience grandissante qui l'animait.

Terre promise...

Quand elle mit patte à terre, une bouffée de plaisir la saisit. Cette odeur de résineux lui rappelait son ancien territoire, et la fraîcheur de l'air la comblait au-delà de ce qu'elle aurait pu imaginer. Puis, les effluves de gibier lui mirent l'eau à la bouche. Une harde de sangliers passa non loin - la panthère redevint alors le prédateur. Elle attendit que l'un des membres de la harde s'écartât un peu du reste du troupeau, et d'un puissant bond se retrouva à tenter de planter ses crocs dans le cou de l'animal.
A son grand étonnement, le cuir se révéla bien plus résistant que celui des sangliers qu'elle avait l'habitude de chasser - au lieu de s'effondrer, l'animal se défendit de manière désespérée, manquant même de planter l'une de ses défenses dans le poitrail du félin. Mais la lutte était inégale, et finalement elle acheva son adversaire et put assouvir sa faim.

Elle vécut quelques jours dans ces lieux, apprenant douloureusement que se nourrir sur ces terres n'était pas aussi facile que dans son ancien territoire. Mais au fur et à mesure que les jours passaient, elle affina sa technique et chasser devint plus facile.

Sans s'en rendre compte, elle se dirigeait peu à peu vers le Nord et traversa ainsi le Fjord hurlant puis les Grisonnes. Jour après jour, elle levait les yeux vers les montagnes enneigées qui la dominaient, se sentant attirée - et un matin, elle se décida et repartit vers ces terre blanches. Son pelage s'était entièrement transformé, lui permettant de se dissimuler parfaitement dans ces étendues glacées.

Sa nouvelle vie venait de commencer...



--------------------------------------------------------------------------------

HRP: je vous présente Souricette. Ca n'est PAS un druidesse elfe de la nuit, mais une panthère - ses apparitions sous forme d'elfe de la nuit sont à considérer comme HRP.
Je ne sais pas encore comment, mais... Vous serez amenés à la rencontrer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bakhara

avatar

Nombre de messages : 234
Age : 42
Localisation : Devant un miroir
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Une panthère nommée Souricette   Jeu 06 Aoû 2009, 16:53

Youpi la revoilà!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nox

avatar

Nombre de messages : 446
Localisation : Lune D'argent [Lyon]
Date d'inscription : 03/05/2007

MessageSujet: Re: Une panthère nommée Souricette   Jeu 06 Aoû 2009, 19:51

mon chevalier de la mort à besoin d 'un manteau ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phenixdesang.easyforumpro.com/portal.htm
Casuffit

avatar

Nombre de messages : 905
Age : 51
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: Une panthère nommée Souricette   Jeu 06 Aoû 2009, 20:35

Nox a écrit:
mon chevalier de la mort à besoin d 'un manteau ...
Ca tombe bien - Souricette adore croquer les créatures d'Arthas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maitre Yakko
Admin
avatar

Nombre de messages : 177
Age : 38
Localisation : la ou se cache le gibier
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Une panthère nommée Souricette   Mer 02 Sep 2009, 21:52

hehe genial, est ce que. 'est la souricette originale?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-anciens.niceboard.net
Casuffit

avatar

Nombre de messages : 905
Age : 51
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: Une panthère nommée Souricette   Jeu 03 Sep 2009, 10:28

Maitre Yakko a écrit:
hehe genial, est ce que. 'est la souricette originale?
RP parlant, oui - HRP, non, c'est un "rename" de Xèl, qui lui a quitté définitivement le royaume. L'originale a été supprimé il y a bien longtemps déjà pour faire de la place sur mon compte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une panthère nommée Souricette   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une panthère nommée Souricette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Iza, Panthère Ombregueule.
» Autorisation de voir et de récuperer un dénommé livre , "Les Secrets des Erothain".
» "Un bâteau nommé désir" ou "Je crois qu'il nous faudrait un plus grand bateau" [SPOILER]
» Un jeune garçon nommé Dylan...
» [personnage nommé] Kaldor Draigo remasterisé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I Les Anciens I :: L'accueil [public] :: Le bar [RP]-
Sauter vers: