I Les Anciens I

Forum de la guilde Horde - Confrérie du Thorium
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les Anciens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Casuffit

avatar

Nombre de messages : 903
Age : 51
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Les Anciens   Ven 25 Avr 2008, 15:22

Que sont les Anciens, vous demandez-vous??

Les Anciens sont issus d'un rêve. Ou d'un cauchemar, c'est selon...

Deux frères et une soeur, tous trois chevaliers elfes de sang, se réveillèrent un matin de printemps, avec une étrange impression. Un rêve étrange, insidieux, où il était question de nains et de gnomes au bord d'un lac, de fête, de bière, de feux d'artifice. Un rêve récurrent, car ce n'était pas la première fois qu'ils le faisaient - même s'ils n'en avaient jamais parlé auparavant.
Dans ce rêve, ils devaient défendre leur bourgade contre la Horde, bizarrement. Une histoire de gnome kidnappée, puis arrachée des griffes de leurs ravisseurs - étrange comme les rêves peuvent tourner à l'absurde parfois...

Mais voilà... Lorsque la jeune Narzyss, après avoir longtemps hésité, se décida à raconter à ses frères son rêve étrange, ceux-ci, contrairement à son attente, ne se mirent pas à rire - bien au contraire. Pire même, Sedlad, l'aîné qui n'avait jamais peur de rien, blêmit en entendant cette histoire.
Avec des mots hésitants, il avoua à sa soeur qu'il avait fait le même rêve - et que lui non plus ça n'était pas la première fois que ses nuits étaient hantées par ces gnomes et ces nains joyeux et sévères à la fois. Et que dans ses rêves, il était lui-même un nain héros de la guerre contre la Horde, ne comptant plus les victoires et les crânes de ses ennemis - amoureux d'une cantatrice gnome, en plus.
Rudlih, lui, restait silencieux, le regard dans le vague. Alors que son frère et sa soeur s'étaient tus, plongés qu'ils étaient dans leurs méditations, il prit alors la parole, en disant: la gnome kidnappée, c'était moi...

Incapables de trouver une explication, ils décidèrent de taire à jamais leur secret.

Des mois plus tard, accompagnés de l'un des jeunes mais prometteurs formateurs Kelendril, leur route croisa celle d'un orc, très perturbé et complètement ivre. Ce dernier racontait qu'il était tourmenté par un diablotin, et raconta une histoire tout aussi absurde, selon laquelle il n'était pas démoniste, mais jardinier - et que ce corps n'était pas le sien. Ignorant même si des personnes l'écoutaient, tout à son délire, il commença à raconter une histoire qu'il avait rêvée des mois auparavant - celle d'une gnome kidnappée, dont lui, un elfe, était le bras droit - tout en étant en même temps un vieux nain rival de cette gnome. Une histoire totalement incohérente, qui aurait été classée dans la catégorie des élucubrations d'un ivrogne, si dans son délire il n'avait tout-à-coup désigné le groupe des elfes de sang en disant: "mais vous le savez, vous y étiez aussi!". Puis, désignant Rudlih, il ajouta: "la gnome, c'était vous!!!" Et sur ces paroles, il s'écroula sur la table et sombra dans ce sommeil profond que l'alcool seul pouvait engendrer...

Stupéfaits par ce qu'ils venaient d'entendre, la fratrie se regarda mutuellement. Mais ce fut Kelendril qui brisa le silence, en leur révélant que lui aussi avait fait un rêve où une gnome était capturée et libérée, alors que lui-même était un humain... Après s'être concertés, les chevaliers se décidèrent et racontèrent à leur compagnon leur rêve à eux. Puis ils décidèrent d'attendre le réveil de l'orc, sentant qu'un lien étrange les liait à lui d'une manière qu'ils ne comprenaient pas, articulée autour de ce rêve commun.

Une heure plus tard, l'orc revint à lui. Il sembla très surpris de voir des personnes assises à la même table que lui. Il était parfaitement lucide, et se présenta sous le nom de Nour. Plus aucune trace de folie dans son regard ou ses propos, et un fait frappa soudainement les elfes de sang: il n'y avait aucune trace de bouteilles ou de verres sur la table. Et aucune odeur d'alcool ne se dégageait non plus de sa personne. Il s'excusa, disant qu'il subissait parfois des crises dont il n'avait aucun souvenir par la suite, espérant que la raison de la présence à sa table de 4 chevaliers n'était pas liée à un éventuel comportement inconvenant de sa part, disant qu'il était prêt à dédommager quiconque avait été victime de ses actes et à présenter ses excuses. Les elfes de sang le rassurèrent, et entreprirent alors de lui expliquer la raison de leur présence à sa table. L'orc les écouta sans les interrompre, puis le silence reprit ses droits, tandis que chacun était plongé dans ses pensées.

L'orc fut le premier qui reprit la parole. Rapidement, il leur résuma sa vie: comment les démons le harcelait, comment la Voix qu'il entendait dans sa tête le rendait fou - et surtout comment ce rêve sans queue ni tête était ce qui lui permettait de tenir bon, car tout cela échappait au contrôle de son oppresseur quel qu'il soit. Dans ce monde onirique, il était reconnu, apprécié et tenait une place importante, tout le contraire de sa vie réelle. L'intelligence qui se dégageait de lui, sa lucidité devant la fatalité, tout cela toucha les elfes de sang - et sans même se concerter, ils lui proposèrent de se joindre à eux dans leurs aventures. Depuis ce jour, ils ne se sont quasiment plus quittés, et ont parcouru l'ancien comme le nouveau monde en long et en large, luttant partout où cela était nécessaire contre les ennemis de la Horde. Lorsqu'ils parlaient de leur rêve en commun, ils évoquaient ce souvenir comme leur ancien rêve, puis prirent l'habitude de l'appeler l'Ancien tout court. Et c'est ainsi qu'ils devinrent les Anciens - honorant leur passé bien que tournés vers le futur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Anciens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I Les Anciens I :: L'accueil [public] :: Le bar [RP]-
Sauter vers: